Beufvier – Preuves de noblesse (1634)

Hillaire Beufvier, sieur de Paliniers, est maintenu dans sa noblesse après avoir justifié les titres de sa noblesse, à la requête du procureur syndic de sa paroisse de la commission des tailles, en juillet 1634.

Du 17 juillet 1634, copié sur l’original en parchemin.

Sur la requeste à nous ce jourd’huy presentée par Hillaire Beufvier, escuyer, sieur de Paliniers et y demeurant, paroisse de Sainte Gemmes des Bruerres, comparant en sa personne et par maistre Jean Dehié son procureur, disant que pour satisfaire à la signiffication quy luy a esté faicte à la requeste du procureur sindicq de ladite paroisse de la commission des tailles envoyée l’année presente en icelle aux fins de justiffier les titres de sa noblesse, il nous represente qu’il est fils d’Allexandre Beufvier, escuyer, sieur de Villeneufve 1, qui estoit fils d’Arthus Beufvier, escuyer, sieur de la Villeneufve, quy estoit aussy fils de René Beufvier, escuyer, sieur de Villeneufve, trizaeuil du suppliant.

Laquelle descente et genealogie le suppliant justiffie.

Beufvier
D’azur à trois têtes de bœuf d’argent,
couronnées d’or.

A ces causes veu les tittres justifficatifs de ladite noblesse, il nous plaise renvoyer le suppliant de ladite assignation et icelluy desclarer noble et extraict de noble lignée et comme tel, il jouira des privillege des aultres nobles de ce royaume, et qu’il sera coutumé à estre emploié par les asseseurs des tailles au rang des examps par [folio 41v] noblesse.

Veu avecq la presante requeste :

Ung contract de partage faict entre luy et Anthoine et Phelipe Bouviers 2 ses puisnés de la succession immobilayre dudit feu Allexandre Beufvier leur pere commung, passé soubz la court de Vouvant le douziesme septembre mil six cent trante, signé Goubart et Anguine, nottaires, par lequel apers que le suppliant a partagé comme fils ayné noble lasdite succession, et que luy est demeuré son precipeut et les deux tiers aux nobles.

Aultre contract de mariage dudit Allexandre Beufvier, escuyer, sieur de la Villeneufve, avecq damoiselle Claude de Mouzillac, passé soubz la cour de Chateaumur ce unziesme feubvrier mil six cent trois par Sourisseau et Rouault, ou il apert que ledit Allexandre estoir filz unique dudit Artur Beufvier, escuyer, sieur de la Villeneufve.

Aultre contract de mariage dudit Anthoine Beufvier passé soubz la cour de Tiffauge, signé des parties establies et de Foudelet et Menauteau, notaires, par lequel apert que Vallantin Beufvier, son aisné, luy donne ladite maison de la Villeneufve et audites choses portée par ledit contract de mariage datté du dernier juil mil cincq cens cinquante sept.

Aultre contract de vante faict par ledit [folio 42] Artur Beufvier d’une maistairie faisant partie de ladite terre de Villeneufve à Mathieu de Saivre, par lequel se voit que ledit Artur est filz de René Beufvier, escuyer, sieur de la Villeneufve, du vaingt huictieme feubvrier mil cinq cens cinquante cincq. Signé Vexiau et Bouard, escuyer.

Aultre contract du vaingtiesme aoust mil cincq cens cinquante huict signer Saulnier portant l’exoneration de l’offre conventionnal faict par ledit Artur des lieux vandus audit de Saivre par le precedant contract.

Aultre contract de donnation faict entre Collas Beufvier, escuyer, sieur de la Villeneufve, d’une part, et damoiselle Jacquette Gazelle sa femme, signé Pinsson, datté du dix neufiesme mars mil cincq cens vaingt ung, par lequel apert que ledit René Beufvier, escuyer, sieur de la Villeneufve, estoit fils du dit Nicollas, et que ledit Nicollas estoit escuyer.

Une enqueste faicte sur le faict de la genealogie et noblesse des Beufviers aux fins de la reception et ordre de chevallier de Saint Jean de Hierusalem de la personne de Phelipe Beufvier, escuyer, frere dudit suppliant, ou il se void plus à plain [folio 42v] la decente des dictz Beufvier et leur quallité de nobles, tant par titres que par tesmoings, par plusieurs autres contractz faits par ledit Nicollas Beufvier, trizaeuil du suppliant, où il se void que ledit Nicollas est filz de Guillaume et que tous lesdits Beufviers sont toujours prins la quallité d’escuyers.

Sur quoy ayant esgard a la dite requeste, et icelle enterinant, et veu les pieces a nous representés et esnoncée par nostre procès verbal de ce jourd’huy, nous avons audit suppliant octroié acte et ordonné qu’il jouira comme il a cy devant faict du tiltre et quallité de noble et qu’il sera emploié par les roolles des tailles de ladite parroisse de Saincte Gemme des Brueres au rang des examps et privillegiez par noblesse, faict et faisons deffance aux assesseurs de ladite parroisse de l’employer en aultre quallité sur les paine que de droict, sy donnons en mendement au premier huissier de la cour de ceans ou aultre sergent de mettre la presente a execution auquel donnons pouvoir de ce faire.

Donné et faict par nous, Gilles Fradet, sieur de la Caillere, conseiller et esleu pour le roy en l’eslection [folio 43] de Fontenay le Conte, raporteur l’année presente de ladite, le dix septiesme jour de juillet mil six cent trante quatre.

Expedié sans espices et avoir taxé à nostre greffier pour l’expedition des presentes la somme de trois livres quatre sols.

1 En marge : Ainsi dans ce titre. Plus bas il y a aussi de et de la.

2 En marge : Ainsi écrit dans le titre.

Généalogie :

Hillaire Beufvier
x en 1648 Anne du Chaffault
       |
Madeleine (de) Beufvier
x en 1673 René Marc du Boisjourdan
       |
Louis-René-Marc du Boisjourdan
x en 1715 Françoise Gaultier de Brulon
       |
Louis-François-Séraphin du Boisjourdan
x Madeleine Guyteau du Lattay
       |
Philippe-Madeleine du Boisjourdan
x Henri-René-Julien Jarret de la Mairie
       |
Louis-Augustin Jarret de la Mairie
x Marie-Angèle Le Gouz du Plessis
       |
Louise Jarret de la Mairie
x Edmond Hochedé de la Pinsonnais
       |
Joseph-Edmond H. de la Pinsonnais
X 1890 Louise de Villoutreys de Brignac
       |
Jean H. de la Pinsonnais
X Elisabeth de Brébisson
Mes grands-parents

 

– Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.