Preuves de noblesse de Françoise-Renée-Madelène du Boisjourdan (1733)

Preuves de la noblesse de demoiselle Françoise-Renée-Madelène du Boisjourdan, agréé par le Roi pour estre admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait elever dans la Maison royale de Saint-Louis fondée à Saint-Cir dans le parc de Versailles. Anjou, mai 1733 D’or semé de fleurs de lys d’azur, à trois lozanges de gueules

Preuves de noblesse de Jacques-Séraphin-Claude du Boisjourdan (1697)

Preuves de la noblesse de Jaque-Séraphin-Claude du Boisjourdan, présenté pour etre reçu page du roi dans sa Grande Écurie sous le comandement de Son Altesse monseigneur le comte d’Armagnac, Grand Écuyer de France. Anjou, mai 1697 D’or semé de fleurs de lis d’azur, à trois lozanges de gueules posées deux et une. Casque etc. Jaque-Séraphin-Claude

Preuves de noblesse de Louis-François-Séraphin du Boisjourdan (1731)

Preuves de la noblesse de Louis-François-Séraphin du Boisjourdan, agréé pour estre élevé page du roi dans sa Grande Écurie sous le comandement de Son Altesse monseigneur le prince de Lorraine, Grand Écuyer de France. Anjou, avril 1731 D’or semé de fleurs de lys d’azur, et trois lozanges de gueules posées sur le tout, deux et

Factum pour messire Hercules François de Boisjourdan

Factum pour messire Hercules François de Boisjourdan, chevalier, seigneur de Boisjourdan, qui est intimé, et au principal defendeur en lettres ; Dame Françoise de Hardouin sa femme, qui est intervenante. Contre dame Antoinette de Baubigné, vefve de messire François de Boisjourdan, chevalier, sieur de Boisjourdan, appellante et demanderesse en lettres ; Messire Anselme de Boisjourdan, chevalier, sieur

Preuves de noblesse de Gabrielle-Marie-Anne Boilesve du Plantis pour St-Cyr (1728)

Je trouve à plusieurs reprises la famille Boylesve dans mon ascendance paternelle, famille qu’on retrouve aussi régulièrement lorsqu’on étudie la noblesse bretonne. Boilesve du Plantis, Anjou, juillet 1728 Preuves de la noblesse de demoiselle Gabrielle-Marie-Anne Boilesve du Plantis, agréée pour estre admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la maison

Preuves de noblesse de René Gaultier de Brulon

Voici une autre transcription de procès-verbal trouvé sur le site de la BNF. Procès-verbal des preuves de la noblesse de René Gaultier de Brulon, agréé par le Roi pour être admis an nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’hotêl de l’Ecole royale militaire. D’azur à une rose d’argent accompagnée en chef de

Les paroisses d’Angers au XVIIIe siècle

Il y a quelques temps, une généalogiste habituée aux Archives départementales du Maine-et-Loire et de la liste de discussion cgw49 m’envoie un plan des paroisses d’Angers au XVIIIe siècle, trouvé aux AD d’Angers. Elle a eu l’autorisation de le photographier mais le plan est isolé, et n’a pas d’auteur connu (ma généalogiste a oublié de

23 novembre 1911 : catastrophe ferroviaire à Montreuil-Bellay

A Montreuil-Bellay le 23 novembre 1911, le train déraille sur le pont du Thouet, et chute dans la rivière en crue. Le pillier central du pont s’était affaisé, il y eu seize victimes. Cette catastrophe est à l’origine de polémiques jusqu’au Sénat, car malgré de graves précédents, la ligne n’avait pas été sécurisée. Comme une

Les inondations d’Angers en 1910

Lorsqu’un évènement exceptionnel et spectaculaire se produit de nos jours, nous en avons des images quelques heures après même à l’autre bout de la planète. Il y a cent ans, cette instantanéité était inimaginable, mais on pensait tout de même à fixer ces évènements sur… cartes postales. Voici les inondations d’Angers en 1910. Ces cartes

Ancenis, une restauration à terminer…

Voici quelques cartes anciennes d’Ancenis, ancienne baronnie et place forte du duché. L’importance de la place, dans les Marches de Bretagne, en bord de Loire, face à l’Anjou, justifie l’emplacement d’un château et la fortification de la ville. Aujourd’hui, il ne reste plus que le château, dont les tours ont été restaurées, mais leurs abords