Au hasard des archives...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Généalogie

Billets à forte tendance généalogique.

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 26 juillet 2011

Cet été, attention au galvaudage mémoriel...

Vacances et temps pluvieux, c'est le bon moment pour réfléchir à votre façon de faire de la généalogie.

Beaucoup d'entre vous ont déjà participé à des projets collaboratifs, ont fait des relevés pour des associations ou de l'entraide aux Archives ou en mairies, parfis dans le cadre de cette liste. Aujourd'hui, grâce à Internet et aux nouvelles facilités d'échange entre généalogistes, les initiatives se multiplient, et parmi elles il y a du bon et du mauvais. Or, nos ancêtres, notre mémoire et nos histoires familiales valent mieux que de finir en base de donnés bas de gamme constituées à seules fins d'attirer le chaland vers des boutiques ou des pancartes publicitaires.

Je vous invite, pour une généalogie de qualité, à vous renseigner sur les projets auxquels vous seriez tentés de participer, sur leurs motivations, le sérieux et la qualité des travaux. Attention aussi à la réutilisation de vos participations (est-ce pour se faire de l'argent avec vos contributions ?) et au cadre légal : certains sites (commerciaux) de généalogie encouragent des pratiques à la limite de la légalité, surtout à propos des images, et considèrent qu'en cas d'infraction, vous êtes les seuls responsables... Mais ça ils ne le vous diront pas clairement.

N'hésitez pas à lire cet article publié sur FranceGenWeb, association que beaucoup connaissent bien, et qui nous alarme sur cet aspect.

Cet été, je vous invite donc à privilégier les travaux de qualité aux projets douteux et « fourre-tout » d'abord destinés à attirer des « clients » : nous avons tous à y gagner.


- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

mardi 17 mai 2011

Preuves de François Marie de Mengin de Fondragon

J'ai trouvé ce procès-verbal sur le site de la BNF et en donne ici la transcription.

Procès-Verbal des preuves de la noblesse de François-Marie de Mengin de Fondragon, agréé par le Roi pour être admis an nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’hotel de l’École royale militaire.

D’azur à une fasce d’or surmontée d’un griffon à demi-corps de même.

Ier degré, produisant. François-Marie de Mengin de Fondragon, 1768.

Extrait d’un registre des batêmes de l’eglise paroissiale de Saint Sauveur de la ville de Lille, reposant au greffe de la gouvernance et souverain baillage de Lille, portant que François Marie fils du légitime mariage de messire Pierre de Mengin, chevalier, sieur de Fondragon, chevalier de l’ordre militaire de Saint Louis et major du Fort Saint Sauveur, et de dame Marie Anne Joseph de Fontaine, naquit le 15 d’avril 1758 et fut batisé le même jour. Cet extrait délivré le 18 d’avril 1766 pat François Joseph Marie du Sart, ecuyer, seigneur de Bouland, etc, conseiller du Roi, lieutenant général, civil et criminel de la gouvernance et souverain baillage de Lille, et légalisé, par monsieur de Caumartin, intendant de Flandre et d’Artois.

IIe degré, père et mère. Pierre de Mengin de Fondragon, Marie Anne Joseph de Fontaine, sa femme, 1751.

Contrat de mariage de messire Pierre de Mengin, chevalier, sieur de Fondragon, capitaine au régiment de Picardie et chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, natif de la ville d’Astaffort, diocèze de Condom, fils de feu messire Isaac, chevalier, seigneur de la Rocquette, etc, et de défunte dame Marie Anne d’Avache de Thèze, accordé le 6 de decembre 1751 avec demoiselle Marie Anne Joseph de Fontaine, fille de feu Gilles, seigneur de Sarteaux, conseiller du roi et son procureur sindic de la ville de Lille, devant Caullet notaire royal de la résidence de la même ville.

Arrêt du Conseil d’État du Roi tenu à Versailles les vingt trois de décembre mil sept cent soixante et un, par lequel Sa Majesté maintient Pierre Mengin, chevalier de Saint Louis, ancien capitaine au régiment de Picardie, et major du Fort Saint Sauveur à Lille en Flandre, fils de messire Izaac Mengin chevalier seigneur de la Rouquette, et de feue Marie Anne d’Avache de Thèze, dans son ancienne noblesse, le déclare et ses enfants nés et à naître en légitime mariage, nobles d’ancienne extraction, veut qu’ils soyent regardés comme tels, qu’ils jouissent des pivilèges attachés à la noblesse, et que leurs noms soyent inscrits dans le catalogue des nobles, et ce sans s’arrêter à une ordonnance du sieur Pellot intendant de Bordeaux rendue par forclusion le vingt-six d’août mil six cent soixante six contre Pierre Mengin, ayeul dud. autre Pierre, laquelle ordonnance Sa majesté casse et annulle sans qu’il puisse lui être opposé qu’il est né depuis la dite ordonnance, dont à cet effet elle le relève et dispense, en tant que de besoin, voulant que cette ordonnance ne lui puisse nuire ni préjudicier. Cet arrêt signé Phelypeaux fut enregistré au greffe du Parlement de Bordeaux le 9 de mars 1763 en conséquence de l’arrêt de la dite Cour.

Extrait des registres des batêmes de l’eglise paroissiale de Saint Félix d’Astaffort, diocèze de Condom, portant que Pierre, fils de noble Izaac Mengin de la Roquète et de dame Marie Anne d’Avach de Thèse sa femme, fut batisé le 12 de may 1716. Cet extrait signé Duffour curé d’Astaffort et légalisé.

IIIe degré, Ayeul. Izaac de Mengin de la Rouquette, Marie Anne d’Avach de Thèze sa femme, 1713.

Extrait des registres des mariages de la paroisse de Saint Félix d’Astaffort en Condomois, portant que noble Izaac de Mengin fils de noble Pierre Mengin, sieur de la Gardolle, et de demoiselle Anne Guaros, et demoiselle Marie Anne d’Avach de Thèse, tous deux de la dite paroisse, reçurent la bénédiction nuptiale le dix de juillet mil sept cent treize. Cet extrait signé Larraton de Lagonde, curé de la ville et paroisse d’Astaffort, et légalisé par l’évêque de Condom.

Testament olographe de noble Izaac de Mengin de la Rouquette, fils de feu noble Pierre Mengin, sieur de la Gardole et d’Anne Garos, fait le vingt cinq de septembre 1734, par lequel il déclare que de son mariage avec feue dame Marie Anne d’Avach de Tèze, il lui restoit trois enfants, savoir deux garçons et une fille, nommés Pierre, Andronic et Marguerite, fait un legs à demoiselle Marguerite des Beurs alors son épouse, et institue son héritier universel le dit Pierre Mengin son fils aîné. Ce testament signé la Rouquette Mengin testateur fut souscrit le même jour en la ville d’Estafort en Condomois par acte passé devant Marcais, notaire royal de la dite ville, et fut ouvert le vingt-huit d’août mil sept cent quarante par le dit Marcais, détenteur dud. testament, à la requisition de la d. demoiselle Marguerite des Burs, veuve dudit noble Izaac de Mengin, sieur de la Rouquette, et de nobles Pierre et Andronic de Mengin, sieurs de Fondragon, fils dudit défunt.

Extrait des registres de la paroisse d’Astaffort, diocèze de Condom, portant que noble Izaac de Mengin, fils de noble Pierre de Mengin, sieur de la Gardole et de demoiselle Anne de Garros, naquit le 30 d’avril 1666 et fut batisé le lendemain. Cet extrait signé Duffour, curé d’Astaffort et légalisé.

IVe degré, Bisayeul. Pierre Mengin de la Gardolle, Anne de Garos sa femme, 1648.

Contrat de mariage de noble Pierre Mengin, sieur de la Gardolle, fils de noble Jean Mengin, capitaine au régiment de Navarre, et de demoiselle Claire de Blaud sa femme, accordé le dix neuf de may mil six cent quarante huit, avec demoiselle Anne de Garos, fille de Bernard de Garros, conseiller du Roy, lieutenant principal en la sénéchaussée d’Armagnac au siège de Lectoure, et de demoiselle Françoise de Chastanet son épouse. Ce contrat passé devant Fourné, notaire royal de la ville d’Astaffort en Condomois.

Extrait des registres des batêmes de la paroisse de Sainte Aquiterie de Barbonvielle (diocèze de Condom), portant que Pierre fils de noble Jean Mengin ecuyer, capitaine au régiment de Navarre, et de demoiselle Claire Blaut sa femme, fut batisé le douze d’octobre mil six cent vingt et un. Cet extrait signé Desparpailhat curé de lad. église, et légalisé.

Nous Antoine Marie d’Hozier de Sérigny, chevalier, juge d’armes de la noblesse nécessaire pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa majesté fait élever dans l’Hotel de l’École royale militaire, ainsi qu’il est justifié par les actes énoncés et visés dans ce procès-verbal que nous avons dressé et signé à Paris le vingt et unième jour du mois de septembre de l’an mil sept cent soixante douze.

[Signé:] d’Hozier de Sérigny.


Généalogie :

Isaac de Mengin
X Marie Anne Davach de Thèse
|
Pierre de Mengin de Fondragon
X 1751 Marie Anne Josèphe de Fontaine
|
Pierre Robert Joseph de Mengin de Fondragon
X 1781 Marie Charlotte Le Mesre
|
Pierre Charles Joseph de Mengin-Fondragon
X 1807 Anne Louise Rousseau de Chamoy
| Euphémie Charlotte de Mengin-Fondragon
X 1842 Marie François Emilien Aubourg de Boury
|
Marie Aurélie Charlotte Aubourg de Boury X 1866 Alfred de Villoutreys
|
Louise de Villoutreys de Brignac
X 1890 Joseph-Edmond H. de la Pinsonnais
|
Jean H. de la Pinsonnais
X Elisabeth de Brébisson
Mes grands-parents

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.


mercredi 2 mars 2011

Les Mérault, une famille de parlementaires parisiens

En tant que gestionnaire de Tudchentil, je suis amené à chercher régulièrement de nouveaux sujets et articles pour alimenter le site. Dernièrement, j'ai transcrit une série de généalogies de familles bretonnes dont au moins une branche a fait carrière au parlement de Paris. Pendant ces recherches, j'ai transcrit la généalogie de la famille Merault, dite originaire de Bretagne. Mais durant cette transcription, je me suis vite rendu compte qu'elle n'y a aucun lien, aucune attache ni alliance, et que ce document n'a pas vraiment sa place sur Tudchentil.

Je profite donc de ce blog pour le faire partager à mes visiteurs, et peut-être recevoir plus d'information sur son éventuelle origine bretonne (ou pas) grâce à vos commentaires. La mise en page sur un blog pour une telle généalogie n'étant pas très évidente, je vous invite aussi à télécharger le fichier pdf accompagnant ce billet (voir en fin d'article).

------------------------------------------

Porte d’azur au chevron d’or accompagné de trois etoilles de mesme, posées deux et une, et une merlette d’argent en pointe.

I degré.

Michel Merault, notaire au Chatelet de Paris.

Jean Merault qui suit,

Marguerite Merault femme de Jean François Reverend.

II degré.

Jean Merault seigneur d’Oreigny, nommé échevin de la ville de Paris en l’an 1565, et depuis ..... 1, mort le 11e aoust 1583 agé de 67 ans, avoit epousé le ..... Nicole Le Brun, morte le 20e fevrier 1585 agée de ... ans, fille de .....

Jean Merault qui suit,

Pierre Merault qui suivra après... A,

Jacques Merault qui suivra encore après... B,

Claude Merault qui suivra aussi après...C,

Margueritte Merault.

III degré.

Jean Merault, seigneur d’Oreigny, tresorier de la maison de Mr le duc de Guise, avoir epousé le ..... Marie Anne Boucher, morte le ....., fille de Germain Boucher et de Marie de Bourdedeuil, dont il eut :

Marie Merault mariée le ..... à Jean Marsoullies, tresorier et payeur des rentes de l’Hôtel de ville de Paris, morte le .....,

Louise Merault, mariée le ..... à Jacques Cousin, grennetier au grenier à sel de Dreux,

Catherine Merault, mariée le ..... à Jean-Baptiste de la Cour, eschevin de la ville de Paris,

Magdeleine Merault, mariée le ..... à Claude Dunoyers, secretaire du Roy et correcteur en la Chambre des comptes.

[page 206] III degré.

A. Pierre Merault, receu auditeur en la Chambre des comptes le ....., et depuis receveur des consignations des requestes du Palais en ..., mort le ... 1630 agé de ... ans, fils de Jean Merault seigneur d’Oreigny, échevin de la ville de Paris, et de Nicolle Le Brun, avoit epousé le ..... Catherine Charpentier morte le 2e may 1634 agée de ... ans, fille de Jacques Charpentier et de Catherine Rouillé, dont il eut :

Pierre Merault, seigneur de Gisse et de Corbeville, maitre d’hotel de la Reyne, mort sans enfans le ..., d’Anne Glué sa femme morte le ... fille de .....,

Jerosme Merault qui suit,

Nicolas Merault qui suivra après... D,

Jean Merault qui suivra encore après... E.

IV degré.

Jerosme Merault, depuis advocat general de la Cour des aydes et enfin conseiller d’État mort le ....., avoit epousé le ..... Isabelle de Bajasson, morte le ....., fille de ......

Jerosme Merault qui suit,

Catherine Merault,

Isabelle Merault.

V degré.

Jerosme Merault, seigneur de Boinville, chancelier de l’ordre de Saint Lazare, receu Conceiller au Parlement en la 4e Chambre des enquestes le 26e juin 1665, mort le ....., avoit epousé en 1eres nopces le ..... Louis Servin morte le ..... fille de Louis René Servin, Conseiller au Parlement, et de Charlotte de Vassan, et en 2es nopces le ..... Marie de Sebret, morte le 17e juin 1714, agée de ... ans, fille de .....


[page 207] IV degré.
D
. Nicolas Merault, seigneur de Gisse et d’Orgement, receu maitre ordinaire en la Chambre des comptes le ....., mort le ..... agé de ... ans, fils de Pierre Merault, receveur des consignations des requestes du Palais, et de Catherine Charpentier, avoit epousé en 1eres nopces le ..... Anne Le Marchand, morte le ..... agée de ... ans, fille de Jean Le Marchand et de ..... et en 2es nopces le ..... Marguerite Le Cornuel morte le ..... agée de ... ans, fille de .....

Pierre Merault qui suit,

Magdeleine Merault.

V degré.

Pierre Merault, seigneur de Gisse et d’Orgemont, vicomte de Chateaufort, d’abord receu Conseiller au Chatelet de Paris en ... puis au Parlement en la ... Chambre des enquestes le 15e juillet 1661, et aussi Chancelier de l’ordre de St Lazare, mort subitement le 2e decembre 1684 agé de ... ans, avoit epousé le ..... Marie Anne de Guenegaud des Brosses, morte le ....

Pierre Merault qui suit,

Catherine Merault.

VI degré.

Pierre Merault seigneur de Gisse et d’Orgement, avoit epousé le ..... Anne Magdeleine Gargan morte le ..... fille de .....

[page 208] Nicolas Merault qui suit,

Jean Baptiste Merault qui suivra après... F,

Elisabeth Merault.

VII degré.

Nicolas Merault, seigneur de Gisse, receu conseiller au Parlement en la ... Chambre des enquestes le ..... mort le ..... agé de ... ans, avoit épousé le ..... Elisabeth Henriette Racine, fille de Michel Racine, secretaire du Roy, receveur general des finances d’Alençon, et Petronille de Vanderlinde, dont il eut :

Pierre Nicolas Merault, qui suit.

VIII degré.

Pierre Nicolas Merault.

VII degré.

F. Jean Baptiste Merault, seigneur de Gisse et de Villeron, receu conseiller au Parlement en la Chambre des enquestes le 30e avril 1681, mort le 28e decembre 1719 agé de ... ans, fils de Pierre Merault et de Marie Anne Gargan, avoit epousé le ..... Charlotte Marie Anne de Saint Martin, morte le 4e fevrier 1721 agée de ... ans, fille d’Armand de Saint Martin, seigneur de Taverni, conseiller au Parlement, et d’Anne Le Clerc de Lesseville, dont il eut :

Jean Baptiste Merault, qui suit,

Gennevieve Merault.

VIII degré.

Jean Baptiste Merault, seigneur de Villeron.

[page 209] IV degré.

E. Jean Merault, receu auditeur en la Chambre des comptes le ..... et depuis receu le ...., fils de Pierre Merault receveur des consignations des requestes du Palais, et de Catherine Charpentier, avoit epousé le ..... Marthe de Gourry morte le ....., fille de .....

Jeanne Merault,

Catherine Merault,

Margueritte Merault.

III degré.

B. Jacques Merault, ....., et depuis maitre des requestes, mort le ..... agé de ... ans, fils de Jean Merault seigneur d’Oreigny, eschevin de la ville de Paris, et de Nicolle Le Brun, avoit epousé le ..... Marie Sachet, morte le ....., agée de ... ans, fille de Jacque Sachet, seigneur d’Epinées, et de marguerite Compaing dont il eut :

Jean Merault qui suit,

Charles Merault seigneur d’Oreigny, mort sans enfans de Guillemette Paineau, fille de Jean Paineau, grand maitre des Eaux et Forests.

Margueritte Merault mariée le ..... à Louis Dulux seigneur de Ventelay, escuier de la Grande écurie du Roy, morte le .....

Marie Merault mariée le ..... à Roger Camus, seigneur de Saint Bonnet.

[page 210] IV degré.

Jean Merault, seigneur de Villiers d’abord receu conseiller au Parlement de Mets le ..... puis à celuy de Rouen le ....., mort le ..... agé de ... ans, avoit epousé le ..... Marie Magdeleine Yvelin, morte le ....., fille de .....

René Merault qui suit,

Charles Merault enseigne de vaisseau à l’Isle de Tabago, mort le ..... 1677 agé de ... ans,

Jean Baptiste Merault qui suivra après... G,

Catherine Merault.

V degré.

René Merault, seigneur de Villiers d’abord receu advocat du Roy au Chatelet le ....., depuis receu conseiller au Parlement en la 5e Chambre des enquestes le 13e juin 1714, mort le 18e fevrier 1718 agé de ... ans, avoit epousé en 1eres nopces le ..... Elisabeth le Boistel, morte le ..... agée de ... ans, fille de Charles le Boistel, et en 2es nopces le .... Marie Susane Fornier, morte le ..... agée de ... ans, fille de Claude Fornier, seigneur de Montagni, president des trésoriers de France à Paris, et Grand voyer de la dite generalité, et de Marie Leschassier dont il eut sçavoir :

1er lit

Paul Merault prestre, mort le 21e juillet 1742 agé de 45 ans.

2e lit

René Merault qui suit,

Margueritte Merault

VI degré.

René Merault, seigneur de Villiers et depuis president au bureau des Finances et Chambre du Domaine de la generalité de Paris le ..... 1740.

[page 211] V degré.

G. Jean Baptiste Merault, baron de Saint Denis et des Coudrays, receu conseiller au Grand conseil le 16e novembre 1703, et depuis procureur general du Grand conseil le 6e may 172, fils de Jean Merault conseiller au parlement de Rouen et de Marie Magdeleine Yvelin, avoit epousé le ..... Elisabeth Henriette Racine, veuve de Nicolas Merault seigneur de Gisse, conseiller au Parlement, fille de Michel Racine, secretaire du Roy, et receveur general des finances d’Alençon et de Petronille de Vanderlinde, dont il eut une fille unique, sçavoir :

Henriette Elisabeth Merault mariée le 4e fevrier 1740 à Antoine Lambert Masson, seigneur de Meslé, president en la Chambre des comptes.

_____

III degré.

C. Claude Merault, seigneur de la Fossée, receu auditeur en la Chambre des comptes le ..... et depuis maitre ordinaire en la mesme Chambre des comptes le ....., mort le ....., fils de Jean Merault seigneur d’Oreigny, eschevin de la ville de Paris, et de Nicolle le Brun, avoit epousé le ..... Jeanne Le Comte, morte le ..... fille de Jean Le Comte, vendeur de marée, et depuis eschevin de la ville de Paris, et l’un des quarteniers, et de Catherine Desmarest, dont il eut :

Catherine Merault, mariée le ..... à Charles Galand, auditeur en la Chambre des comptes, morte le .....,

Anne Merault, mariée le ..... à Jacque Boursier, prevost à Sens,

Marie Merault, mariée le ..... à Michel Larcher, president en la Chambre des comptes,

Jeanne Merault, mariée le ..... à Jacque Maineaud.

1Ainsi en blanc. Par la suite tous les blancs seront indiqués par des pointillés.


- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

- page 4 de 5 -