Au hasard des archives...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Archives publiques

Billets concernant des docuemnts provenants de fonds publics.

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 23 mai 2014

Preuves de noblesse d'Etienne-Claude Brachet

J'ai trouvé ce procès-verbal sur le site de la BNF et en donne ici la transcription.

Procès-verbal des preuves de noblesse d’Etienne-Claude Brachet, agréé par le roi pour estre admis au nombre des gentilshommes que de Sa Majesté fait élever dans l’hôtel de l’École royale militaire.

De gueules à un chien braque d’or assis.

Ier degré, produisant Etienne-Claude Brachet, 1755

Extrait des registres des batêmes de l’église paroissiale de Notre-Dame de Bonneval, diocèze de Chartres, portant qu’Etienne-Claude, fils du légitime mariage de messire Etienne-Henry Brachet, écuyer, sieur du Bouchet, ancien capitaine au régiment d’infanterie de Soissonnois, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, et de dame Marie-Louise Colas de Malmusse, demeurans dans la ville de Châteaudun, naquit le quatorze de mars mil sept cent cinquante-cinq, fut ondoyé le même jour, et reçut le supplément des cérémonies du batême le six de may suivant. Cet extrait signé Hodiesne, curé de Notre-Dame de Bonneval, et légalisé.

IIe degré, père. Etienne-Henry Brachet du Bouchet, Marie-Louise Colas de Malmusse, sa femme, 1750.

Contrat de mariage de messire Etienne-Henry Brachet, écuyer, sieur du Bouchet et du Tapinet, chevalier de l’ordre militaire de Saint Louis, ancien capitaine au régiment de Soissonnois infanterie, demeurant à Orléans, fils de déffunt Etienne Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, et de déffunte demoiselle Madelène Davalleau sa femme, accordé le onze de mars mil sept cent cinquante avec demoiselle Marie-Louise Colas de Malmusse, fille de François Colas, écuyer, sieur de Malmusse, et de dame Catherine Geslin, son épouse, demeurante à Châteaudun. Ce contrat passé à Orléans devant Bourdelier, notaire au Châtelet de la dite ville.

Extrait des registres des batêmes de la paroisse de l’Alleu Saint Mesmin de la ville d’Orléans, portant qu’Etienne-Henry fils du légitime mariage d’Etienne Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, et de dame Madelène Davaleau son épouse, naquit le huit de février mil sept cent, fut batisé le surlendemain, et eut pour maraine dame Anne Perdoulx, veuve d’Etienne Brachet, écuyer, sieur du Tapinet. Cet extrait signé Auger, vicaire de Saint Mesmin, et légalisé.

IIIe degré, ayeul. Etienne Brachet du Tapinet, Madelène Davalleau sa femme, 1697.

Contract de mariage d’Etienne Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, demeurant à Orléans, fils de déffunt Etienne Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, conseiller et maître d’hôtel ordinaire du roy, trésorier général de France au bureau des finances de la généralité d’Orléans, et de dame Anne Perdoulx son épousé, accordé le vingt d’aoust mil six cent quatre-vingt-dix-sept avec demoiselle Madelène Davalleau, fille de déffunt Jacques Davalleau, écuyer, sieur du Vivier et autres lieux, cy-devant capitaine au régiment de Navarre, et de deffunte dame Françoise Duchon sa femme, demeurante en la ditte ville d’Orléans, où ce contrat fut passé devant Riboult, notaire au Châtelet de la même ville.

Extrait des registres des batêmes de l’église paroissiale de Saint Pierre Ensentelée, aliàs Sainte Catherine d’Orléans, portant qu’Etienne Brachet fils d’Etienne Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, conseiller et maître d’hôtel du roy, et de demoiselle Anne Perdoulx, fut batisé le douze de mars mil six cent cinquante-neuf. Cet extrait signé Rozier, vicaire de Saint-Pierre Ensentelée, aliàs Sainte Catherine d’Orléans, et légalisé.

IVe degré, bisayeul. Etienne Brachet du Tapinet, Anne Perdoux sa femme, 1656.

Contrat de mariage d’EtienneBrachet, écuyer, sieur du Tapinet, conseiller et maître d’hotel ordinaire du roy, fils de deffunts Michel Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, avocat en Parlement, et dame Antoinette Mesmin, accordé le huit de novembre mil six cent cinquante-six avec demoiselle Anne Perdoux, fille de noble homme Zacarie Perdoux, conseiller du roy, juge magistrat au baillage et siège présidial d’Orléans, et de déffunte demoiselle Madelène Lhuillier. Ce contrat passé à Orléans devant Vaillant, notaire royal au Châtelet de la même ville.

Jugement rendu à Orléans le quinze de janvier mil six cent soixante-sept par monsieur d’Aubray, chevalier, comte d’Offemont, commissaire départi pour l’éxécution des ordres du roy en la dite généralité, par lequel vules titres à luy representés par Etienne Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, conseiller du roy, trésorier général de France au Bureau des finances de la dite généralité d’Orléans, mari d’Anne Perdoux, fils de Michel Brachet, écuyer, sieur du Tapinet, avocat en Parlement, et d’Antoinette Mesmin sa femme, justificatifs de la noblesse et filiation du dit Etienne depuis Jean Brachet, son trisayeul, écuyer, maître des Eaux et Forêts de Romorantin, trésorier de la maison de Dunois, intendant de la duchesse d’Angoulême, mère du roi François Ier, et annobli par ce prince au mois de mars 1514, il lui donna acte de la représentation de ces titres pour luy servir lorsqu’on feroit le catalogue des nobles. Ce jugement signé d’Aubray.

Nous Antoine-Marie d’Hozier de Sérigny, chevalier, juge d’armes de la noblesse de France en survivance, et en cette qualité commissaire du roy pour certifier à Sa Majesté la noblesse des élèves de l’École royale militaire et du Collège royal de la Flèche, chevalier-grand-croix honoraire de l’ordre royal de Saint-Maurice de Sardaigne,

Certifions au roi qu’Etienne-Claude Brachet a la noblesse nécessaire pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’hotêl de l’Ecole royale militaire, ainsi qu’il est justifié par les actes énoncés et visés dans ce procès-verbal que nous avons dressé et signé à Paris le vingt-quatrième jour du mois de septembre de l’an mil sept cent soixante-cinq.

[Signé :] d’Hozier de Sérigny.

Généalogie :

Etienne Claude de Brachet (1755-1797)
x Bibiane de Lambert
|
Arsène de Brachet (1793-1853)
x Joséphine Françoise Philippine de Vassault
|
Arsène de Brachet (1829-1859)
x Nathalie Jeanne Marie Louise Macault de La Cosne
|
Arsène de Brachet (1860-1930)
x Anne Gauthier d'Hauteserves
|
Simone de Brachet (1894-1965)
x Jean de Joannis de Verclos
|
Madeleine de Joannis de Verclos
x Michel Potier de la Varde
Mes grands-parents

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

lundi 20 février 2012

L'Armorial Breton de Guy Le Borgne : extraits (5)

Suite et fin des maisons illustres dignes de figurer en tête de lettrine de l'Armorial Breton de Guy Le Borgne.

S

Sanzay Comté issuë des anciens Comtes de Poictou & Ducs de Bourgogne, dont il y a eu un Grand Chambellan de France, Chevalier des Ordres du Roy, Gouverneur & Capitaine de Nantes, en l'absence d'Anne de Montmorency, Connestable de France portoit escartelé au premier de Poictou sçavoir d'Or à trois bandes d'azur à la bordure de gueulle, au 2 de Bretagne, au 3. de Montmorency, au quatriéme d'azur semé de France à la bordure de gueulle, sur le tout eschiqueté d'Or & de gueulle sans nombre, qui est Sanzay : le Baron de Keriber habitué en l'Evesché de Leon est issu de cette Maison-là.

Saint-Brieuc Ville Episcopalle, en laquelle il y a une Barre Royalle de grande estenduë, qui jadis s'exerçoit à Lanvolon, porte…

Saint-Malo Ville Maritime & Forteresse des plus considerables de la Province & fort renommée pour le grand traffic qui s'y fait par les Marchands de toutes Nations, porte d'argent à un Dogue de gueulle.

Saint-Paul de Leon Ville Episcopale & Capitalle de la Comté de Leon, dont l'Evesque est Seigneur Spirituel & Temporel, porte d'Or au Lion de sable tenant une Crosse de gueulle de ses deux pattes de devant. Cette ville est recommandable sur tout par l'une des plus hautes Tours & Esquilles de la Province, elabourée d'une rare & admirable structure servant de Clocher à une Eglise de Nostre-Dame y estant appellée Creizquer.

Saint-Renan Ville & Barre Royalle du bas-Leon, porte…

Scepeaux jadis Comte de Duretal, Baron de Mathefelon, & de la Vieille-Ville, dont il y a eu un Mareschal de France, pour les Armes voyez des-Scepeaux à la Lettrine D.

T

Tarante Prince, pour les Armes, le Comte de Vertuz & Avaugour idem.

la Tour Duc de Boüillon, & Prince de Sedan, l'un des grands Capitaines de ce Siecle, qui a eu des Employs fort considerables en Holande, porte escartelé au 1 d'Or au Gonfanon de gueulle, bordé & frangé de synople à trois pendans, qui est Auvergne, au second de France au baston de gueulle, pery en abîme, qui est Bourbon Condé, au troisiéme d'azur au Lion d'Or l'Ecu semé de Billettes de mesme, qui est Nassau, au quatriéme d'Or à trois Tourteaux de gueulle 2. & 1. qui est Boulongne, & sur le tout d'azur à la Tour carnelée d'argent maçonnée de sable l'Ecu semé de Fleurs de Lys d'Or par concession du Roy Philippes VI qui est la Tour d'Auvergne, party d'argent à la fasce de gueulle, qui est Sedan Boüillon, soustenu d'Or, au Cornet d'azur enguisché de gueulle en sautoir, qui est Orenge. Monsieur le Mareschal de Turenne, dont les hauts faits & actions heroïques sont assez conneuës par toute l'Europe, Madame la Duchesse de la Trimoüille & madame la marquise de la Moussaye, sont aussi de cette illustre Tige.

Tours Ville Metropolitaine, & l'une des plus anciennes de la Gaule, Archevesché & Souverain Siege de toute cette Province pour la Spiritualité, porte de gueulle à trois Tours crenelées d'argent, au chef semé de France.

la Trimoüille, Maison Ducalle aussi illustre qu'il y en ayt dans le Royaume qui a produit un Grand-Chambellan de France & Favory du Roy Charles VII dont il posseda parfaitement les affections, porte au premier escartelé de France Pur, au second de Laval, comme estant Chef de cette Maison, au troisiéme d'Arragon & de Sicille, au quatriéme de Bourbon, & sur le tout d'Or au chevron de gueulle, accompagné de trois Aiglettes d'azur 2 en chef & 1 en pointe, qui est la Trimoüille.

V

Valoys anciennement Comté depuis erigé en Duché & Païrie l'an 1402 par le Roy Charles VI portoit d'azur semé de France, comme ayant donné origine à la première lignée de nos Roys, appellée les Merovingiens, Monsieur le Duc d'Angoulesme est de ce nom.

Vandosme jadis Comté & maintenant Duc de Vandosmois, Mercœur & de Penthievre, Païr et Admiral de France, porte de France au baston pery de gueulle chargé de trois Lyonceeaux d'argent, jadis les anciens Comtes de Vandosme surnommez Boucharts, portoient d'Or au chef de gueulle à un Lion d'azur brochant sur le tout, c'estoit lors un Patrimoine ancien des Roys de Navarre.

Vennes Ville Episcopalle & sejour ordinaire des derniers Ducs de Bretagne, portoit de gueulle à une Hermine passante au naturel d'argent mouchettée de sable & accollée de la Jartiere flotante de Bretagne.

Vertuz Comté, porte escartelé au premier & 4. de Bretagne, contrescartele d'argent au chef de gueulle qui est Avaugour.

Vitré A. B. de gueulle au Lion d'argent.


- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

lundi 6 février 2012

L'Armorial Breton de Guy Le Borgne : extraits (4)

Reprenons la suite des maisons illustres en tête de lettrines de l'Armorial Breton de Guy Le Borgne, où vous apprendrez que Nantes est encore plus ancienne que Rheims, où vous (re-)découvrirez l'histoire des chaînes de Navarre, et bien sûr que le premier des Rohan fut Conan Meriadec...

N

Nantes Ville Episcopale & Comté des plus anciens de la Province, puis que l’on la tient fondée par Nanner l’un des Arriere-nepveux de Noé pere de Rheme qui bastit la Ville de Rheims, c’estoit anciennement le Siege plus ordinaire de nos Ducs de Bretagne, & en icelle se tient la Chambre des Comtes de cette Province, elle porte pour Armes de gueulle au Navire d’Or aux voilles éployées d’argent semé d’Hermines au chef aussi d’argent chargé de cinq Hermines de sable.

Navarre Royaume acquis à l’Auguste Royalle Maison de France par le Mariage d’Anthoine de Bourbon, qui épousa Jeanne d’Albret fille unique & seule heritiere de Henry d’Albret Roy de Navarre & de Margueritte de Valoys sœur de François I Roy de France. Ce Royaume portoit pour Armes antiques, d’azur à la Croix pommettée d’argent. Mais Sance le Fort VIII du Nom & XXI Roy de Navarre voulant laisser à la posterité une sensible marque de la Bataille Muradal qu’il emporta sur les Morres en 1212 où il rompit la Palissade enchesnée d’aben Mahomad grand Miramomelin d’Affrique qui ayans fait amas de trois cents mille hommes de guerre, faisoit garder son Chariot en forme de Thrône par quatre-vingt mille Morres à cheval entourré d’une Palissade de bois garnie de chaisnes de Fer, ledit Sance le Fort Roy de Navarre parmy un grand nombre de Princes Chrestiens qui se trouverent à cette Bataille fut celyu qui premier fist bresche & rompit cette Palissade enchaînee, tua plus de vingt-mille Morres, & se rendit Maistre du Thrône de Miramomelin, & afin de perpetuer de plus en plus la memoire d’une Victoire si glorieuse, delibera de porter à l’avenir pour Armes de l’avis unanime des plus Eminens de cette Armée Chrestienne, l’Ecu de gueulle au Raix d’Escarboucle pommetté & accolé d’Or à la double chaisne en sautoir de mesme, lesquelles Armes ont esté depuis continuées & conservées par les Successeurs Roys de Navarre.

Normandie Province anciennement dite Neustrie erigée en Duché & Pairïe par le Roy Louis XII au mois d’Octobre l’an 1499 qui porte de gueulle à deux Leopards d’Or l’un sur l’autre armez & lampassez d’azur.

P

Penthievre, anciennement Comté, depuis erigé en Duché & Païrie par le Roy Charles IX en Septembre 1569 en faveur de Messire Sebastien de Luxembourg Comte de Penthievre, Vicomte de Martigues, Chevalier des Ordres du Roy, & son Lieutenant General en cette Province, qui portoit escartelé au premier & quatriesme d’argent, au Lion de gueulle, couronné, armé, & lampassé d’Or, la queuë fourchée, & passée en sautoir, qui est Luxembourg, au deux de gueulle, à la Croix d’argent, qui est Savoye, au troisième de Bretagne, à la bordure de gueulle, qui est Penthievre.

Poictou Comté, ancien d’Or à trois bandes d’azur, moderne de gueulle à cinq Tours crenelées d’Or massonnées de sable & rangées en sautoir.

Pontchasteau aliàs B. depuis erigé en Duché & Païrie en faveur de Monsieur le Duc de Coazlin, portoit de vair au Croissant de gueulle, pour Armes antiques, voyez de Cambout moderne.

Pontlabbé B. d’Or au Lion de gueulle, Couronné, armé & lampassé d’azur.

Pontrieu ville des dépendances de la Comté de Goüelo, pour les Armes antiques, voyez Goüelo & Avaugour.

Porhoët aliàs B. erigé en Comte porte comme Rohan au Franc-canton d’argent chargé d’une Hermine de sable.

de la Porte Duc de la Melleraye Mareschal de France & dernier Lientenant general, pour le Roy en ce Pays et Duché de Bretagne, portoit de gueulle au Croissant d’Hermines rebordé d’Or : Il receut le Baston de Mareschal de France extraordinairement de la main du Roy Louys le Juste, sur la bresche de la Ville de Hedin l’an 1639 ou il rendit des illustres preuves de son courage, & en consideration de plusieurs autres grands & signales services par luy rendus à l’Estat es Sieges de Landrecy, Arras, Airre, Gravelines & autres lieux, merita d’estre honoré du Brevet de Duc & Païr de France l’an 1645 par le Roy Loüys XIIII glorieusement Regnant, Monsieur le Duc Mazarini, son fils possede les mesmes charges que luy & est en outre Gouverneur & Lieutenant General pour le Roy en la haute & basse Alsace, avec tous droits & pouvoir d’admirauté en cette Province de Bretagne.

R

Raix alias A. B. depuis erigé en Duché & Païrie par le Roy Henry III environ 1581 portoit pour Armes antiques, d'Or à la Croix de sable : modernes voyez de Gondy.

Rennes Ville Episcopalle & Capitalle de cette Province honorée d'un Siege Metropolitain de la Cour de Parlement, qui y fut institué l'an 1551 par le Roy François I elle porte pallé d'argent & de sable de six pieces, au chef d'argent chargé de cinq Hermines de sable.

Richemont Comte en son temps Conestable de France, portoit de Bretagne brisé en chef d'un Lambeau à trois pendans de gueulle.

Rieux B. porte écartelé au premier & quatre, d'azur à dix Bezans d'Or 4 3 2 & 1 contrescartelé de Bretagne, sur le tout de gueulle à deux fasces d'Or, qui est Harcourt & pour devise à tout heurt Rieux. Cette illustre famille tire sa premiere origine & naissance des anciens Roys de Bourgogne qui se peut glorifier avec raison d'avoir produit en divers temps des Mareschaux de France & de Bretagne, possedé avec honneur & generosité plusieurs autres belles Charges, mesme pris alliance en la Royalle Maison de Bourbon.

Rochebernard A. B. d'Or à l'Aigle à deux testes éployé de sable becqué & membré de gueulle.

Rochederien jadis bonne Ville dépendante de la Comté de Gouëlo, porte comme Avaugour.

Rochefort B. portoit vairé d'Or & d'azur, dont il y à eu un Chancelier de France qui contribua par son rare esprit à l'union des deux Estats de France & de Bretagne.

Rohan A. B. dépuis erigé en Duché & Pairie par le Roy Henry IV d'immortelle mémoire au mois d'Aoust 1603 en faveur de Henry Vicomte de Rohan, Prince de Leon, Comte de Porhoët &c. portoit au premier de gueulle au Raix d'escarboucle pommetée d'Or, à la double chaisne en sautoir de mesme, qui est Navarre : au quatreième de France au Baston componé d'argent & de gueulle brochant sur le tout qui est Evreux au 2 & 3 de gueulle à nœuf Macles d'Or 3 3 3 qui est Rohan, sur le tout d'argent à la Guivre ou Bisse ondée d'azur en Pal jettant un Enfant de gueulle par la bouche qui est Milan. Cette maison est assés cogneüe pour estre l'une des plus Eminentes & Illustres du Royaume, voire de l'Europe, puis qu'elle montre une décente Masculinne & directe de plus de treize cens ans, tirant son origine de Conan Meriadec premier Roy & Conquerant de Bretagne, & d'ailleurs qu'elle fait voir plusieurs alliances magnifiques, avec toutes les maisons Royalles & Augustes Familles de la Chrestienté.

Rostrenen B. maison fort renommée & si ancienne, que tous nos Historiens demeurent d'accord qu'elle a donné à la France son premier Conestable du temps de Louys le Debonnaire Empereur, & Roy de France, & produit en outre plusieurs grands Officiers de la Couronne : elle porte de Bretaigne à trois fasces de gueulle.

A suivre...


- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

- page 2 de 7 -