Au hasard des archives...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 20 novembre 2010

Baptême de Claude François Poullart des Places

Rennes a fêté en 2009-2010 le tricentenaire de la mort de Claude François Poullart des Places, rennais fondateur de la Congrégation du Saint-Esprits (Spiritains).

Ma famille a un lien particulier avec les Poullart, puisque l'acte le plus ancien concernant les Hochedé que je connaisse est l'acte de mariage en 1691 de Jacques Hochedé, sieur de Bellair, et Claude Davy, dame du Brossais et héritière de la Pinsonnais. Je ne connais rien des Hochedé avant ce mariage. Mais parmi les témoins de celui-ci, figurent Jeanne Le Meneust, femme de François-Claude Poullart, sieur des Place, juge-garde de la Monnaie à Rennes, oncle de l'époux, et leur fils Claude François Poullart. Il avait alors douze ans. Je ne sais pas exactement comment Jacques Hochedé, fils d'Olivier Hochedé et de Renée Le Febvre, était cousin avec le fondateur de la Congrégation du Saint-Esprit, si vous avez une piste, cela m'intéresse.

Voici l'acte de baptême de Claude François Poullart.

Claude François, né du jour d'hier, fils de n. h. Claude François Poullart, advocat en la cour, et demoiselle Janne Mesneust sa compagne, sr et dames des Places, a esté baptisé en cette eglize par n. et d. messire Julien Roussigneul Rr de.... et tenu sur les ss fonds baptismaux par haut et puissant seigneur messire Claude de Marbeuf, chevallier, seigneur de Laillé, du Gué et autres lieux, conseiller du roy en ses conseils et president de son Parlement de Bretagne, parain, et damoiselle Françoise Truillot, dame de Ferret, marainne, lesquels ont signé ce jour vingt et septiesme de feuvrier mil six cent soixante et dix neuf, avec plusieurs autres personnes de qualité.

[Signent :] C de Marbeuf, Françoise Truillot, C de Marbeuf sr L'houuenin, Marie Le Gouverneur, François Gouyon de Beaucorps, Gillette Leszot, Ferret, Roussigneul R d. S. G.

Source : Archives Municipales de Rennes, GGStPS2, registres paroissiaux de Saint-Pierre en Saint-Georges, 1679 (archives en ligne, vue 256).

François Claude Poullart, le père, originaire de Moncontour, était le descendant des Poullart, famille qui eut une période faste durant la guerre de Succession et le règne de Jean IV au XIVe siècle, où ils s'illustrèrent au Combat des Trente et avec un évêque de Rennes et Saint-Malo. La famille avait perdu sa splendeur, mais ne désespérait pas de retrouver ses titres. François-Claude n'avait pas été inquiété lors de la réformation de 1669-71, mais en 1677 au moment de son mariage, il fit inscrire sur l'acte de mariage qu'il déclarait ne renoncer ny prendre la qualité d'escuyer, prise par ses ancêtres, jusqu'à avoir recouvert ses titres (Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, registres de Servon-sur-Vilaine, 1677).

Son fils Claude François étudia le droit pendant près de deux ans à Nantes, de 1698 à 1700. On peut supposer qu'à l'occasion de ses voyages de Rennes à Nantes, il fit quelques haltes chez son cousin, à la Pinsonnais. Peut-être un jour en trouverons-nous le souvenir...

Pour aller plus loin :

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

lundi 15 novembre 2010

Un squat en 1679 à Rennes

Les registres paroissiaux de Saint-Pierre en Saint-Georges recèlent quelques surprises. L'une d'elle est la mention d'un squat en 1678. Il s'agit visiblement de la fin d'une liste de maisons inoccupées...

Un grand logis entre ces portes est inhabité.
La maison de la Seaime en la rue Hux est aussi inhabitée et un grand nombre d'autres qu'il n'a pas esté possible de sçavoir à qui elles apartiennent.
Tout le bas occupée par les pauvres.

Archives Municipales de Rennes, GGStPS2, registres paroissiaux de Saint-Pierre en Saint-Georges, 1678 (archives en ligne, vue 254).

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.