Au hasard des archives...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 23 octobre 2011

Preuves de Casimir Joseph de Mengin de Fondragon.

Voici les preuves de noblesse du frère aîné de François-Marie de Mengin de Fondragon.

Procès-verbal des preuves de la noblesse de Casimir-Joseph de Mengin de Fondragon, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le collège royal de la Flèche.

D’azur à une fasce d’or surmontée d’un griffon à demi-corps de même.

Ier degré, produisant. Casimir Joseph de Mengin de Fondragon, 1760.

Extrait des registres des batêmes de la paroisse de Saint Sauveur à Lille en Flandres, portant que Casimir-Joseph fils du légitime mariage de messire Pierre de Mengin, chevalier, sieur de Fondragon, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint Louis, ancien capitaine du régiment de Picardie, alors major du Fort Saint Sauveur de la dite ville de Lille, et de dame Marie Anne Joseph de Fontaine, naquit le quatorze de janvier mil sept cent soixante et fut batisé le même jour. Cet extrait signé Mortreux, vicaire de Saint Sauveur et légalisé.

[p. 220] IIe degré, père. Pierre de Mengin de Fondragon, Marie Anne Joseph de Fontaine, sa femme, 1751.

Contrat de mariage de messire Pierre de Mengin, chevalier, sieur de Fondragon, capitaine au régiment de Picardie et chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, natif de la ville d’Astaffort, diocèze de Condom, fils de feu messire Isaac, chevalier, seigneur de la Rocquette, etc, et de défunte dame Marie Anne d’Avache de Thèze, accordé le six de décembre 1751 avec demoiselle Marie Anne Joseph de Fontaine, fille de feu Gilles, seigneur de Sarteaux, conseiller du roy et son procureur sindic de la ville de Lille, et de dame Marie Barbe Joseph Marisal. Ce contrat passé en la dite ville de Lille devant Caullet notaire royal de la résidence de la même ville.

Arrêt du Conseil d’État du Roy tenu à Versailles le 23 de décembre 1761, par lequel Sa Majesté maintient Pierre Mengin, chevalier de Saint Louis, ancien capitaine au régiment de Picardie, et major du Fort Saint Sauveur à Lille en Flandre, fils de messire Izaac Mengin chevalier seigneur de la Rouquette, et de feue Marie Anne d’Avache de Thèze, dans son ancienne noblesse, le déclare et ses enfants nés et à naître en légitime mariage, nobles d’ancienne extraction, veut qu’ils soyent regardés comme tels, qu’ils jouissent des pivilèges attachés à la noblesse, et que leurs noms soyent inscrits dans le catalogue des nobles, et ce sans s’arrêter à une ordonnance du sieur Pellot intendant de Bordeaux rendue par forclusion le 26 d’août 1666 contre Pierre Mengin, ayeul dud. autre Pierre, laquelle ordonnance Sa Majesté casse et annulle, sans qu’il puisse lui être opposé qu’il est né depuis la dite ordonnance, dont à cet effet elle le relève et dispense, en tant que de besoin, voulant que cette ordonnance ne lui puisse nuire ni préjudicier. Cet arrêt signé Phelypeaux fut enregistré au greffe du Parlement de Bordeaux le 9 de mars 1763 en conséquence de l’arrêt de la dite Cour.

Extrait des registres des batêmes de l’eglise paroissiale de Saint Félix d’Astaffort, diocèze de Condom, [p. 221] portant que Pierre, fils de noble Izaac Mengin de la Roquète et de dame Marie Anne d’Avach de Thèse sa femme, fut batisé le 12 de may 1716. Cet extrait signé Duffour curé d’Astaffort et légalisé.

IIIe degré, Ayeul. Izaac de Mengin de la Rouquette, Marie Anne d’Avach de Thèze sa femme, 1713.

Extrait des registres des mariages de la paroisse de Saint Félix d’Astaffort en Condomois, portant que noble Izaac de Mengin fils de noble Pierre Mengin, sieur de la Gardolle, et de demoiselle Anne Guaros, et demoiselle Marie Anne d’Avach de Thèse, tous deux de la dite paroisse, reçurent la bénédiction nuptiale le 10 de juillet 1713. Cet extrait signé Larraton de Lagonde, curé de la ville et paroisse d’Astaffort, et légalisé par l’évêque de Condom.

Testament olographe de noble Izaac de Mengin de la Rouquette, fils de feu noble Pierre Mengin, sieur de la Gardole et d’Anne Garros, fait le 25 de septembre 1734, par lequel il déclare que de son mariage avec feue dame Marie Anne d’Avach de Tèze, il lui restoit trois enfants, savoir deux garçons et une fille, nommés Pierre, Andronic et Marguerite, fait un legs à demoiselle Marguerite des Beurs alors son épouse, et institue son héritier universel le dit Pierre Mengin son fils aîné. Ce testament signé la Rouquette Mengin testateur fut souscrit le même jour en la ville d’Estafort en Condomois par acte passé devant Marcais, notaire royal de la dite ville, et fut ouvert le 28 d’août 1740 par le dit Marcais, détenteur dud. testament, à la requisition de la d. demoiselle Marguerite des Burs, veuve dudit noble Izaac de Mengin, sieur de la Rouquette, et de nobles Pierre et Andronic de Mengin, sieurs de Fondragon, fils dudit défunt.

Extrait des registres de la paroisse d’Astaffort, diocèze de Condom, portant que noble Izaac de Mengin, fils de noble Pierre de Mengin, sieur de la Gardole et de demoiselle Anne de Garros, naquit le trente d’avril 1666 et fut batisé le lendemain. Cet extrait signé Duffour, curé d’Astaffort et légalisé.

[p. 222] IVe degré, bisayeul. Pierre Mengin de la Gardolle, Anne de Garos sa femme, 1648.

Contrat de mariage de noble Pierre Mengin, sieur de la Gardolle, fils de noble Jean Mengin, capitaine au régiment de Navarre, et de demoiselle Claire de Blaud sa femme, accordé le dix neuf de may mil six cent quarante huit, avec demoiselle Anne de Garros, fille de Bernard de Garros, conseiller du roy, lieutenant principal en la sénéchaussée d’Armagnac au siège de Lectoure, et de demoiselle Françoise de Chastanet son épouse. Ce contrat passé devant Fourné, notaire royal de la ville d’Astaffort en Condomois.

Extrait des registres des batêmes de la paroisse de Sainte Aquiterie de Barbonvielle (diocèze de Condom), portant que Pierre fils de noble Jean Mengin ecuyer, capitaine au régiment de Navarre, et de demoiselle Claire Blaut sa femme, fut batisé le douze d’octobre mil six cent vingt et un. Cet extrait signé Desparpailhat curé de lad. église, et légalisé.

Nous Antoine Marie d’Hozier de Sérigny, chevalier, juge d’armes de la noblesse de France, et en cette qualité commissaire du roi pour certifier à Sa Majesté la noblesse des élèves de l’École royale militaire et du Collège royal de la Flèche, chevalier grand-croix honoraire de l’Ordre royam de Saint Maurice de Sardaigne,

Certifions au roi que Casimir Joseph de Mengin de Fondragon a la nécessaire pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège Royal de la Flèche, ainsi qu’il est justifié par les actes énoncés et visés dans ce procès-verbal que nous avons dressé et signé à Paris le vingt septième jour du mois de novembre de l’an mil sept cent soixante neuf.

[Signé:] d’Hozier de Sérigny.

Généalogie :

Isaac de Mengin
X Marie Anne Davach de Thèse
|
Pierre de Mengin de Fondragon
X 1751 Marie Anne Josèphe de Fontaine
|
Pierre Robert Joseph de Mengin de Fondragon
X 1781 Marie Charlotte Le Mesre
|
Pierre Charles Joseph de Mengin-Fondragon
X 1807 Anne Louise Rousseau de Chamoy
| Euphémie Charlotte de Mengin-Fondragon
X 1842 Marie François Emilien Aubourg de Boury
|
Marie Aurélie Charlotte Aubourg de Boury X 1866 Alfred de Villoutreys
|
Louise de Villoutreys de Brignac
X 1890 Joseph-Edmond H. de la Pinsonnais
|
Jean H. de la Pinsonnais
X Elisabeth de Brébisson
Mes grands-parents

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.

mardi 17 mai 2011

Preuves de François Marie de Mengin de Fondragon

J'ai trouvé ce procès-verbal sur le site de la BNF et en donne ici la transcription.

Procès-Verbal des preuves de la noblesse de François-Marie de Mengin de Fondragon, agréé par le Roi pour être admis an nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’hotel de l’École royale militaire.

D’azur à une fasce d’or surmontée d’un griffon à demi-corps de même.

Ier degré, produisant. François-Marie de Mengin de Fondragon, 1768.

Extrait d’un registre des batêmes de l’eglise paroissiale de Saint Sauveur de la ville de Lille, reposant au greffe de la gouvernance et souverain baillage de Lille, portant que François Marie fils du légitime mariage de messire Pierre de Mengin, chevalier, sieur de Fondragon, chevalier de l’ordre militaire de Saint Louis et major du Fort Saint Sauveur, et de dame Marie Anne Joseph de Fontaine, naquit le 15 d’avril 1758 et fut batisé le même jour. Cet extrait délivré le 18 d’avril 1766 pat François Joseph Marie du Sart, ecuyer, seigneur de Bouland, etc, conseiller du Roi, lieutenant général, civil et criminel de la gouvernance et souverain baillage de Lille, et légalisé, par monsieur de Caumartin, intendant de Flandre et d’Artois.

IIe degré, père et mère. Pierre de Mengin de Fondragon, Marie Anne Joseph de Fontaine, sa femme, 1751.

Contrat de mariage de messire Pierre de Mengin, chevalier, sieur de Fondragon, capitaine au régiment de Picardie et chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, natif de la ville d’Astaffort, diocèze de Condom, fils de feu messire Isaac, chevalier, seigneur de la Rocquette, etc, et de défunte dame Marie Anne d’Avache de Thèze, accordé le 6 de decembre 1751 avec demoiselle Marie Anne Joseph de Fontaine, fille de feu Gilles, seigneur de Sarteaux, conseiller du roi et son procureur sindic de la ville de Lille, devant Caullet notaire royal de la résidence de la même ville.

Arrêt du Conseil d’État du Roi tenu à Versailles les vingt trois de décembre mil sept cent soixante et un, par lequel Sa Majesté maintient Pierre Mengin, chevalier de Saint Louis, ancien capitaine au régiment de Picardie, et major du Fort Saint Sauveur à Lille en Flandre, fils de messire Izaac Mengin chevalier seigneur de la Rouquette, et de feue Marie Anne d’Avache de Thèze, dans son ancienne noblesse, le déclare et ses enfants nés et à naître en légitime mariage, nobles d’ancienne extraction, veut qu’ils soyent regardés comme tels, qu’ils jouissent des pivilèges attachés à la noblesse, et que leurs noms soyent inscrits dans le catalogue des nobles, et ce sans s’arrêter à une ordonnance du sieur Pellot intendant de Bordeaux rendue par forclusion le vingt-six d’août mil six cent soixante six contre Pierre Mengin, ayeul dud. autre Pierre, laquelle ordonnance Sa majesté casse et annulle sans qu’il puisse lui être opposé qu’il est né depuis la dite ordonnance, dont à cet effet elle le relève et dispense, en tant que de besoin, voulant que cette ordonnance ne lui puisse nuire ni préjudicier. Cet arrêt signé Phelypeaux fut enregistré au greffe du Parlement de Bordeaux le 9 de mars 1763 en conséquence de l’arrêt de la dite Cour.

Extrait des registres des batêmes de l’eglise paroissiale de Saint Félix d’Astaffort, diocèze de Condom, portant que Pierre, fils de noble Izaac Mengin de la Roquète et de dame Marie Anne d’Avach de Thèse sa femme, fut batisé le 12 de may 1716. Cet extrait signé Duffour curé d’Astaffort et légalisé.

IIIe degré, Ayeul. Izaac de Mengin de la Rouquette, Marie Anne d’Avach de Thèze sa femme, 1713.

Extrait des registres des mariages de la paroisse de Saint Félix d’Astaffort en Condomois, portant que noble Izaac de Mengin fils de noble Pierre Mengin, sieur de la Gardolle, et de demoiselle Anne Guaros, et demoiselle Marie Anne d’Avach de Thèse, tous deux de la dite paroisse, reçurent la bénédiction nuptiale le dix de juillet mil sept cent treize. Cet extrait signé Larraton de Lagonde, curé de la ville et paroisse d’Astaffort, et légalisé par l’évêque de Condom.

Testament olographe de noble Izaac de Mengin de la Rouquette, fils de feu noble Pierre Mengin, sieur de la Gardole et d’Anne Garos, fait le vingt cinq de septembre 1734, par lequel il déclare que de son mariage avec feue dame Marie Anne d’Avach de Tèze, il lui restoit trois enfants, savoir deux garçons et une fille, nommés Pierre, Andronic et Marguerite, fait un legs à demoiselle Marguerite des Beurs alors son épouse, et institue son héritier universel le dit Pierre Mengin son fils aîné. Ce testament signé la Rouquette Mengin testateur fut souscrit le même jour en la ville d’Estafort en Condomois par acte passé devant Marcais, notaire royal de la dite ville, et fut ouvert le vingt-huit d’août mil sept cent quarante par le dit Marcais, détenteur dud. testament, à la requisition de la d. demoiselle Marguerite des Burs, veuve dudit noble Izaac de Mengin, sieur de la Rouquette, et de nobles Pierre et Andronic de Mengin, sieurs de Fondragon, fils dudit défunt.

Extrait des registres de la paroisse d’Astaffort, diocèze de Condom, portant que noble Izaac de Mengin, fils de noble Pierre de Mengin, sieur de la Gardole et de demoiselle Anne de Garros, naquit le 30 d’avril 1666 et fut batisé le lendemain. Cet extrait signé Duffour, curé d’Astaffort et légalisé.

IVe degré, Bisayeul. Pierre Mengin de la Gardolle, Anne de Garos sa femme, 1648.

Contrat de mariage de noble Pierre Mengin, sieur de la Gardolle, fils de noble Jean Mengin, capitaine au régiment de Navarre, et de demoiselle Claire de Blaud sa femme, accordé le dix neuf de may mil six cent quarante huit, avec demoiselle Anne de Garos, fille de Bernard de Garros, conseiller du Roy, lieutenant principal en la sénéchaussée d’Armagnac au siège de Lectoure, et de demoiselle Françoise de Chastanet son épouse. Ce contrat passé devant Fourné, notaire royal de la ville d’Astaffort en Condomois.

Extrait des registres des batêmes de la paroisse de Sainte Aquiterie de Barbonvielle (diocèze de Condom), portant que Pierre fils de noble Jean Mengin ecuyer, capitaine au régiment de Navarre, et de demoiselle Claire Blaut sa femme, fut batisé le douze d’octobre mil six cent vingt et un. Cet extrait signé Desparpailhat curé de lad. église, et légalisé.

Nous Antoine Marie d’Hozier de Sérigny, chevalier, juge d’armes de la noblesse nécessaire pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa majesté fait élever dans l’Hotel de l’École royale militaire, ainsi qu’il est justifié par les actes énoncés et visés dans ce procès-verbal que nous avons dressé et signé à Paris le vingt et unième jour du mois de septembre de l’an mil sept cent soixante douze.

[Signé:] d’Hozier de Sérigny.


Généalogie :

Isaac de Mengin
X Marie Anne Davach de Thèse
|
Pierre de Mengin de Fondragon
X 1751 Marie Anne Josèphe de Fontaine
|
Pierre Robert Joseph de Mengin de Fondragon
X 1781 Marie Charlotte Le Mesre
|
Pierre Charles Joseph de Mengin-Fondragon
X 1807 Anne Louise Rousseau de Chamoy
| Euphémie Charlotte de Mengin-Fondragon
X 1842 Marie François Emilien Aubourg de Boury
|
Marie Aurélie Charlotte Aubourg de Boury X 1866 Alfred de Villoutreys
|
Louise de Villoutreys de Brignac
X 1890 Joseph-Edmond H. de la Pinsonnais
|
Jean H. de la Pinsonnais
X Elisabeth de Brébisson
Mes grands-parents

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.