Pendant la Révolution, il fallait aussi payer des impôts, même avec retard (le retard n'est aps forcément du fait du contribuable) :

Je soussigné receveur du discrict de Blain reconnois avoir reçu du citoyen Hochedé de Nozai la somme de Seize cent six livres dix sols pour à valoir à ses contributions arriérées. Blain le 7 thermidor 3me année republicain. [Signé :] Rochedreux.

(Archives de la Pinsonnais - A20.2003)

Voici un autre reçu des impôts de 1799 :

Commune de Nozay, contribution fonciere de l'an 7 et subvention de guerre, article du role 171.

J'ai reçu du citoyen Hochedé la somme de quattre cent soixante trois francs quattre vingts dix neuf cent[imes] et ce pour la contribution fonciere, et celle de trente cinq francs vingt neuf centimes pour subvention de guerre. A Nozay, le quatorze fructidor an 7 republicain. Signé Dereux (?) pour Chretien percepteur, son gendre.

(Archives de la Pinsonnais - A20.2001)

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.