Je crois que c'est Joseph Chapron qui, dans un de ces ouvrages, relate l'évènement suivant : Vers 1785-86, à Châteaubriant, un sieur Hochedé fut nommé marguillier (c'est-à-dire conseiller de la paroisse), mais il refusa cette nomination. Les paroissiens ne l'entendirent pas de cette oreille, et le forcèrent à accepter leur choix.

C'est dans les archives de ce marguillier malgré lui qu'a été retrouvé ce compte original, qui liste les paroissiens de Châteaubriant ayant un banc attitré, et la somme due pour ce banc, dans les deux églises de la ville (Saint-Jean de Béré et Saint-Nicolas). Je suppose qu'il s'est servi de ce document comme d'un modèle pour celui de 1786 qu'il a lui-même rédigé (j'espère le mettre aussi en ligne bientôt). Les évènements de 1789 et surtout ceux de 1791 à Châteaubriant (le bal tragique) ont poussé la famille à quitter Châteaubriant pour revenir à Nozay, en emmenant avec eux ces papiers...

M. Guy Deroubaix m'a aidé à transcrire ce document dans le cadre du groupe de discussions généalogique de la Loire-Atlantique (CGW44).

(Archives de la Pinsonnais - A.13.0008)

Bancs des églises de Châteaubriant en 1784 Version PDF (transcription complète).

Généalogie :

Guy Vincent Thomas Hochedé
X 1784 Jacqueline Duval de la Potterie
|
François Hochedé de la Pinsonnais
X Antoinette Eulalie Duchesne de Chédouët
|
Edmond H. de la Pinsonnais
X Louise Jarret de la Mairie
|
Joseph-Edmond H. de la Pinsonnais
X Louise de Villoutreys de Brignac
|
Jean H. de la Pinsonnais
X Elisabeth de Brébisson
Mes grands-parents

- Cet article est sous licence Creative Commons by-nc-sa.